Présentation

La vocation d’accompagnement au changements !

Dans un intérêt collectif, les bénévoles de l’association CANAL DIGITAL BZH ont pour motivation de créer un nouveau lien social territorial autour des canaux bretons grâce à leurs compétences, leur savoir-être et savoir-faire. Ils ont pour ambition de participer à l’émergence d’une économie circulaire entre les producteurs et consommateurs de produits ou services locaux, de créer un nouveau réseau fluvial.

Une agence de com’ éthique évolutive

Les fondateurs Fernand et David se rencontrent en 2015 lors d’une formation aux outils numériques. Dans l’échange de leurs valeurs communes, ils cherchent à changer leur relation avec le travail, le temps, les autres, l’environnement, et de se donner la possibilité d’agir différemment, dans l’Economie Sociale et Solidaire. Pour se faire, ils veulent partager leur approche des nouvelles technologies, leur vision du numérique, en pensant « utilité locale et sociétale », avec l’aspect écologique et citoyen au cœur de leur future activité, de leurs interventions. Ils réfléchissent alors à la création d’une agence de communication éthique itinérante,

UN TIERS-LIEU ITINÉRANT

Dans la foulée, l’idée de « sloworking* » pour la réalisation de ces objectifs les embarquent un beau jour sur une « toue cabanée », un bateau fluvial à fond plat repéré quelques mois avant dans le port de Redon. Malgré quelques contraintes techniques à surmonter, ils décident après une semaine de test que ce sera simultanément le moyen de déplacement doux et l’espace d’activité qui conviendront parfaitement à leur philosophie de bonheur au travail, tout en se mettant en lien avec leurs clients, en allant à la rencontre des bénéficiaires. Au fil de l’eau, ils réunissent une communauté d’amis et experts en communication qui les soutiennent dans leur projet de Tiers-Lieu itinérant.

UNE START-UP DE L’E.S.S.

Dans le but de Mettre en lien les hommes, les territoires, les activités et les valeurs, Canal Digital.bzh se veut un tiers-lieu inspirant qui naviguera au plus près des besoins réels du public rural ou néo-rural. Le concept s’attache à trouver et proposer des solutions alternatives durables pour tous, en matière d’inclusion numérique ou de rapport au travail, et à redynamiser les canaux bretons. Pour cela, l’association envisage lors de ses étapes de définir une communauté autour des initiatives locales (réseau) et provoquer des échanges entre acteurs citoyens dans les territoires traversés.